Luttes actuelles pour le salaire minimum à 15$ de l’heure au Québec

Par Frédéric Collin, syndicaliste et membre d’Alternative socialiste

Voici un état des lieux sur les changements récents qui sont survenus dans les derniers mois au Québec sur les campagnes du 15 $.

Deux syndicats en lutte retiennent notre attention, car ils ont des revendications pour un salaire décent :

  1. L’alliance Internationale des employés de scène de théâtre et de cinéma (IATSE – 262) – Syndicat des cinémas Cinéplex Odéon

IATSE-262 est en grève et se mobilise sur le 15 $ dans plusieurs villes, dont Montréal et Québec.

Les cas des cinémas Sainte-Foy et du cinéma Laval sont en passe de devenir une attaque de front au droit d’association. Ils ont obtenu une accréditation en décembre 2013, mais n’ont toujours pas obtenu une première convention collective après 3 ans et 10 mois. L’employeur livre une bataille juridique afin qu’une telle convention ne s’applique pas, cette bataille continuera en 2018 et possiblement jusqu’en 2019. Le droit d’association est bafoué !

La lutte pour un salaire décent a débuté pour IATSE-262 au début 2014 avec ses 2 unités et se répand depuis décembre 2016 dans huit autres cinémas.

Pour le cinéma Banque Scotia, la lutte est féroce et l’employeur va dans l’intimidation et l’illégalité afin d’empêcher la syndicalisation. L’employeur (Cineplex Divertissement) a outrepassé ses droits par rapport au Code du travail en produisant des mémos antisyndicaux destinés à ses employé(e)s. IATSE a obtenu gain de cause devant le tribunal administratif du travail le vendredi 22 septembre 2017, mais le combat reste entier.

Le syndicat a été frappé d’injonctions à Laval et Sainte-Foy, ils ont besoin d’aide si vous pouvez en offrir.

Une manifestation est prévue le vendredi 13 octobre de midi 30 à 14h00 devant le 352 rue Émery à Montréal.

FB : https://www.facebook.com/events/118448345492982/

Pour contacter IATSE-262  :

FB : https://www.facebook.com/iatselocal262/

Web : http://www.iatselocal262.com/

  1. Les CPE — FSSS-CSN

Les syndicats des CPE ont obtenu un mandat de grève, plusieurs des employé. es sont en bas de 15 $ de l’heure

Exemples d’emplois rémunérés en bas de 15 $ de l’heure :

-Secrétaire-réceptionniste

-Préposée

-Aide-éducatrice

FB : https://www.facebook.com/pg/Faconnonsnotreavenir/

Web : http://www.fsss.qc.ca/membres/centres-petite-enfance/

Les syndicats en lutte pour le 15 $ de l’heure dans les universités

  1. Syndicat TRAC de Concordia (Teaching & Research Assistants at Concordia)

Le TRAC se bat entre autres pour que les surveillant(e)s d’examen gagnent un salaire décent, actuellement ils et elles sont rémunéré(e)s au salaire minimum.

Web : http://trac-union.ca/

FB : https://www.facebook.com/tracconcordia/

  1. L’ASSOCIATION DES EMPLOYÉS OCCASIONNELS DE L’UNIVERSITÉ McGILL (AMUSE) — «Campagne $15 and Fairness McGill»

Revendications :

– un salaire minimum de 15 $ pour tout(e) employé(e) de McGill,

– un salaire minimum de 15 $ pour tout(e) employé(e) des fournisseurs de services externes ou des locataires,

– des avantages sociaux égaux pour le personnel à temps plein, à temps partiel, et occasionnel.

FB : https://www.facebook.com/15andFairMcGill/

  1. UQAM – Campagne 15 piastres UQAM

À surveiller, mais pour le moment aucune annonce depuis la rentrée.

https://www.facebook.com/15piastres/

  1. UdeM — « le club du 15 $ »

Le club du 15 $ a commencé la semaine du 17 septembre 2017 sa première campagne et sa première présence, plusieurs actions sont prévues au courant de la session.

https://www.facebook.com/leclubdu15/

  1. Syndicats des employés d’universités : UQAM, UdeM, Concordia et McGill

En résumé, ils travaillent tous sur des revendications pour les salarié(e)s qui gagnent moins de 15 $ de l’heure. Des campagnes de mobilisations ont commencé depuis la rentrée ou débuteront bientôt.

  1. Coalition montréalaise pour rémunération des stages

Rencontre le 1er octobre

Organisé par CUTE, la Campagne sur le travail étudiant et le Syndicat Étudiant du CÉGEP Marie-Victorin, c’est une autre campagne qui débute, à surveiller

Événement du 1er octobre : https://www.facebook.com/events/1678827052159378/

FB : https://www.facebook.com/secmv/

FB : https://www.facebook.com/campagnetravailetudiant/

En politique municipale

Projet Montréal

Projet Montréal a adopté à son congrès en mai, 3 propositions sur le 15 $

  1. Assurer un salaire minimum décent, soit 15 $ de l’heure pour les employé(e)s et les sous-contractant(e)s.
  2. Effectuer les représentations nécessaires auprès du gouvernement du Québec afin qu’il hausse le salaire minimum à 15 $ de l’heure.
  3. Demander au gouvernement du Québec de compenser les acteurs de l’économie sociale, les OBNL et l’entrepreneuriat collectif pour pallier au manque à gagner en vue qu’ils puissent rémunérer leur employé(e)s et employées un minimum de 15 $ de l’heure.

Au final c’est plutôt Marvin Rotrand, conseiller municipal indépendant de Côte-des-Neiges qui a amené une proposition pour demander au gouvernement québécois de hausser le salaire minimum comme en Ontario.

Projet Montréal a appuyé la motion, SAUF QUE l’équipe de Denis Coderre a imposé un amendement à cette proposition pour la renvoyer a deux comités d’études qui ne vont pas se prononcer avant la fin 2018 au plus tôt, peut-être même juste en 2019.

 

Les élections municipales sont donc un premier test électoral. Est-ce que la campagne du 15 $ va pouvoir s’imposer comme enjeu, on le verra au cours des prochaines semaines et mois. C’est une occasion de mobiliser et d’en faire un enjeu d’ici le 5 novembre et possiblement au-delà quand il sera temps de faire pression sur les élu(e)s pour qu’ils et elles respectent leurs engagements.

Politique provinciale

PQ

La nouvelle présidente élue du PQ a mentionné que le PQ appuyait le 15 $ de l’heure, depuis 6 mois c’est l’unique geste du PQ dans la lutte du 15 $.

Québec Solidaire

Le 17 septembre QS a lancé sa nouvelle campagne nationale « 15 $ l’heure : On le mérite », une nouvelle campagne qui s’appuie sur les bases de la campagne débutée à Montréal l’an dernier et des efforts de mobilisation de l’Intersyndicale de Québec Solidaire Montréal.

Cette nouvelle campagne bien que jeune a un potentiel de mobilisation large, et je l’espère saura rejoindre les différentes régions du Québec. Je vais y participer, et l’appuyer et la suivre avec un grand intérêt. Mais avec 9 jours d’existence, c’est encore un peu tôt pour en faire une analyse. Une chose est certaine par contre, le potentiel de mobilisation est pas mal plus élevé que la campagne contre un pipeline qui pour le moment se résume à un tracé sur une carte.

Le 15 $ c’est presque un million de travailleurs et de travailleuses, vos ami(e)s, vos parents, vos frères et sœurs. Pour faire une comparaison simple, ça touche deux fois plus de Québécois(e)s directement que les frais de scolarité, et en 2012 les étudiant(e)s ont fait bouger le gouvernement. Si on réussit une mobilisation large, on peut y arriver.

Comités de quartier

Un groupe Facebook a été créé pour aider à diffuser les différents comités de quartier, leurs actions ainsi que toute l’information pertinente sur les campagnes du 15$.

FB : https://www.facebook.com/groups/comitespourle15/

Il existe maintenant cinq comités de quartier, les deux derniers nés sont le Comité pour le 15 $/h Villeray/Saint-Michel/Ahuntsic ainsi que le comité Centre-Sud/Hochelaga-Maisonneuve.

La prochaine réunion du Comité pour le 15 $/h Villeray/Saint-Michel/Ahuntsic est le 1er octobre, ça sera l’occasion de choisir les premières actions et les objectifs du comité.

FB : https://www.facebook.com/comite15villeraystmichel/

Évènement du 1er octobre : https://www.facebook.com/events/148278232436322/

Une première rencontre du comité Centre-Sud/Hochelaga-Maisonneuve est prévue bientôt, surveillez les annonces dans les prochaines semaines.

 

Si vous habitez ou travaillez dans un des quartiers où il y a un comité, c’est un excellent moyen de faire du travail de terrain en dehors des structures syndicales habituelles et de rencontrer d’autres militant(e)s motivé(e)s

Les trois autres comités de quartier sont : Parc-Extension, Notre-Dame-de-Grâce et le Sud-Ouest/Verdun

Un fait intéressant : Québec Solidaire, la FTQ, Alternative Socialiste, le IWW et plusieurs autres groupes militants s’impliquent dans les comités de quartier. Certains fournissent des ressources, telles que l’impression de tracts, affiches et matériel de mobilisation, d’autres fournissent des listes de contacts, d’autres y amènent des militants pour tracter, afficher et mobiliser.

FB : https://www.facebook.com/Parc-Ex-Ensemble-Pour-15-464323040606308/

FB : https://www.facebook.com/15Cotedesneiges/

FB : https://www.facebook.com/sudouestpourle15/

 

On doit se donner le temps pour mettre en place les comités de quartier, ça va prendre des efforts, mais pour donner un exemple : à Seattle, ça a marché et avec Seatac, ce fut la première région aux USA à adopter le salaire minimum à 15 $, ce fut aussi la première ville américaine à élire une femme socialiste Kshama Sawant de Socialist Alternative.

La gauche peut avoir un impact réel sur la vie des travailleuses et travailleurs, ne l’oublions pas.

En conclusion

Il y a une multitude de nouvelles campagnes, certaines sont liées de façons différentes et multiples aux grandes campagnes du 15 $.

 

En passant, 15plus fête ses 2 ans.

FB : https://www.facebook.com/15plus.org/

Web : http://15plus.org/

J’ai évité soigneusement de parler des grandes campagnes syndicales au Québec, vous les connaissez déjà. Une chose apparaît claire après la longue liste des différentes campagnes actuellement, elles sont éparpillées, divisées. Imaginez un peu si elles arrivaient à s’unir dans un mouvement démocratique.

Un mouvement uni sous un contrôle démocratique des travailleurs et travailleuses, par les et travailleuses et travailleurs, pour les travailleurs et travailleuses.

15 $ ET un syndicat.

 

Ce texte est issu d’une présentation sur l’état des lieux des campagnes du 15 $ réalisé à la rencontre mensuelle de Lutte Commune du 26 septembre 2017.