Camp de formation 2018 – 16-18 février

S’inscrire au camp de formation (Gratuit)

Lieu: Locaux A-2860 et A-2885, 2e étage du 400 rue Sainte-Catherine Est, Montréal
(Pavillon Hubert-Aquin, Université du Québec à Montréal)

Ouverture: Vendredi 16 février à 19h00.

Formations: Samedi et Dimanche dès 10h00. Café gratuit sur place.

La seconde édition du formation de Lutte Commune s’adresse à tout.e militant.e qui a à coeur les principes de démocratie et de combativité. Cette fin de semaine de formation vise le partage de connaissance, la mise en débat et la création de liens de solidarité entre néophytes du mouvement syndical et militant.e de longue date, entres élus et membres, entre personne de différentes affiliations syndicales.

Les panellistes sont membre de plusieurs syndicats et organisations: AFPC, APTS, FTQ, CSQ, CSN, FAE, FIQ, FTQ, IWW, SCFP, Coalition Main rouge, Comité de lutte en santé de la clinique communautaire (Pointe-St-Charles), Centre des travailleurs immigrants et Centre international de solidarité ouvrière

Horaire

VENDREDI 16 Février

19:00 –  Soirée de lancement: « Syndicalisme: Institution ou Mouvement?», le no 19 des Nouveaux Cahiers du Socialisme.

Conférence d’ouverture avec Fanny Theurillat-Cloutier, Philippe Boudreau et Ghislaine Raymond.

SAMEDI 17 Février

9:30 – Accueil des participant-e-s et mot de bienvenue

10:00

Choix 1: Histoire critique du syndicalisme
Formation par Camille Robert et Martin Petitclerc

Un retour sur les racines du syndicalisme au Québec et ailleurs, dans une perspective critique. Quelles leçons tirer des victoires et échecs du mouvement syndical et de la manière dont il s’est développé?

Choix 2: Bâtir des solidarités entre syndiqué-e-s des services publics et usagers
Atelier-discussion en présence de Stéphane Defoy et Laurent Chicoine (Comité de lutte en santé de la clinique communautaire Pointe-St-Charles), Constantin Fortier et Lahcen Elghazi du secteur de l’éducation

En éducation ou en santé nous assistons régulièrement à des regroupements citoyens visant à défendre la qualité nos services publics. Bien que les luttes syndicales desservent souvent les mêmes objectifs, il y a rarement convergence entre ces mouvements. Quelles en sont les raisons? Comment bâtir une solidarité entre les syndiqué.e.s et les usagers?

13:30

Choix 1: Rapport sur l’État du syndicalisme au Québec
Formation par Jean-François Sylvestre et Dany Harvey

Où en est le syndicalisme à Montréal et au Québec? Pour y réfléchir, nous offrons une présentation sur les travaux du Comité intersyndical du Montréal métropolitain et un portrait de la situation dans le secteur privé.

Choix 2: Préparer les négociations du secteur public 2020
Atelier-discussion, avec introduction par Fanny Theurillat-Cloutier, Jean-Phillipe Viau et Marjolaine Goudreau

Alors que les négociations du secteur public approchent, peut-on se préparer pour s’assurer qu’elles soient percutantes et sources de victoires? Cet atelier sera l’occasion de regarder les plus récentes négociations et de prendre compte des grandes étapes de ces négociations pour voir où et comment il est préférable de se mobiliser.

15:45

Choix 1: Introduction à l’intersectionnalité
Formation par Irina Badita et Nicolas Johan Leport Letexier

Cette formation sera d’une part l’occasion d’une définition et d’une mise en contexte du concept d’intersectionnalité d’un point de vue historique et selon un contexte global. Nous réfléchirons ensemble aux différentes formes d’oppression et de privilèges au sein de la société ainsi qu’à des pistes et orientations futures en vue d’un activisme inclusif et intersectionnel. D’autre part, nous nous demanderons comment combattre les oppressions multiples, ou tout au moins alléger le fardeau qui pèse sur les épaules de celles qui sont malgré tout victimes de racisme, de sexisme, de toute forme de discrimination.

Choix 2: Le syndicalisme hors-la-loi: La limite des griefs, les grèves illégales et les modes d’organisations alternatifs
Atelier discussion avec Léa Fontaine, Jean-Philippe Trudeau et Éric Forget

Qu’est-il possible d’imaginer et de faire, en-dehors du cadre légal, pour mener des luttes victorieuses? Une discussion où il sera question de cas juridiques concrets et d’actions inspirantes.

Dès 18:00: Soirée festive et solidaire au Pub l’Île Noire

DIMANCHE 18 Février

10:00

Choix 1: Comment monter une campagne de mobilisation?
Formation par Pierre-André Champoux

L’heure est grave (ou le fruit est mûr) et il vous faut une campagne de mobilisation stimulante? Cette formation vous enseignera les meilleurs trucs pour y parvenir.

Choix 2: Syndicalisme et antiracisme
Atelier-discussion avec Carole Yerochewski, Mostafa Henaway et Cheolki Yoon

À l’heure où l’intolérance, la haine et le racisme montent au Québec et ailleurs, quel rôle les syndicats peuvent-ils jouer? Comment mieux intégrer une perspective antiraciste à notre analyse syndicale? Une discussion nécessaire.

13:00

Choix 1: Analyser les rapports de pouvoir et faire des stratégies pour influencer les structures syndicales
Formation par Alain Savard et Isabelle Bouchard

Comment faire adopter une résolution en congrès syndical? Comment comprendre les procédures? Comment analyser les dynamiques informelles et les jeux de corridor? Comment éviter la marginalisation des positions combatives? Comment s’assurer qu’un mandat voté est bel et bien appliqué par l’exécutif? Cet atelier analisera les meilleures stratégies pour transformer son syndicat.

Choix 2: Syndicats et solidarité internationale
Atelier-discussion avec Amélie Nguyen et Christian Pépin

À l’heure des «America First» et des replis identitaires, comment s’assurer que le syndicalisme demeure une force de fraternité à l’échelle mondiale plutôt que de repli sur les emplois et acquis locaux? Pour répondre à cette grande question, nos invités prendront comme exemples la renégociation de l’ALÉNA et la lutte aux paradis fiscaux, tout en rejetant les modèles et stratégies
soi-disant progressistes du libre-échange et de la mondialisation.

Détails logistiques

Le camp de formation est gratuit, mais les places sont limitées. Si vous vous inscrivez, veuillez respecter votre engagement à participer à la formation.

Du café sera fourni sur place, mais les participant-e-s doivent apporter leur propre lunch. De nombreux restaurants rapides et abordables sont accessibles autour du lieu de la formation.

La formation aura lieu au pavillon Hubert-Aquin de l’UQAM. Vous pouvez y accéder via l’entrée située au 400 rue Saint-Catherine Est ou par l’entrée de l’UQAM située au métro Berri-UQAM (suivez les indications vers le pavillon Hubert-Aquin (A) ). Les panels auront dans les locaux A-2860 et A-2885 du pavillon Hubert-Aquin. Nous tiendrons un kiosque d’accueil près des escaliers du pavillon Hubert-Aquin où vous pourrez obtenir les locaux exacts de chaque atelier et la version papier de l’horaire. Le lieu est accessible en fauteuil roulant.

S’inscrire au camp de formation (Gratuit)

Q/R: Pourquoi organiser cet événement?Qu’est-ce que Lutte Commune?À qui s’adresse le camp de formation?Y a-t-il de l’hébergement?Les repas sont-ils fournis?Y aura-t-il de la traduction ?Comment puis-je aider?Quelles sont les mesures d’accessibilité?Un service de garde est-il disponible?Comment est financé le camp de formation?L’événement est-il organisé par un parti politique ou un syndicat ?Les conférences seront-elles filmées?