Conférence Labor Notes 2018, du 6-8 Avril à Chicago

Prenez contact avec l’esprit combatif du mouvement du travail – rencontrez-nous à Chicago! Les inscriptions sont en cours [anglais].

Lutte commune organise une délégation québécoise pour se rendre à Labor notes. 

 

Les Conférences Labor Notes sont les plus grands rassemblements d’activistes syndicaux de la base et de centres de travailleuses.

  • Rejoignez des milliers de membres de syndicats, officières et activistes du travail qui sont sur la ligne de front sur nos lieux de travail et dans nos communautés, organisant de nouvelles travailleuses et faisant de l’agitation ensemble. Rencontrez des trouble-fêtes de partout au pays et autour du monde.
  • Plus de 100 rencontres et atelier incluant des tactiques d’organisation créatives, combattre l’indifférence, se porter candidate à son syndicat local, gagner des campagnes de contrat, négocier sur la technologie, comprendre l’économie, vivre après le “droit au travail” (right to work), et raviver la grève. Pour un avant-goût annonciateur, voyez les sujets de 2016 (anglais).
  • Organisez-vous avec les gens de votre syndicat, industrie ou cause. Les rencontres face-à-face pour partager des tactiques et échanger des notes sont au coeur de la Conférence Labor Notes. Participez à une rencontre d’industrie, de syndicat ou un caucus existant, ou contactez-nous pour en monter une.

Ne manquez pas une fin de semaine d’inspiration, d’éducation et d’agitation. Inscrivez-vous!

Détails de la conférecne

Inscription: US$150. Inclut un déjeuner léger et un banquet le samedi soir.

Inscription en ligne d’ici le 23 février pour un rabais de US$45 (choisir la « Early Bird Registration »).

Bourses: Une quantité limitée de bourses sont disponibles. Appliquez en ligne ici (anglais).

Horaire: Les ateliers et rencontres commencent à 13h le vendredi 6 avril et terminent à 15h le dimanche 8 avril.

Réservation d’hôtel

Simple/Double/Triple/Quad: US$135 par nuit.

Réservez à bit.ly/2018LNhotel (anglais) ou au (888) 421-1442.

Mentionnez “Labor Notes Conference” pour recevoir notre tarif de chambres (guaranti jusqu’au 15 mars).

Lieu: Hyatt Regency O’Hare à l’Aéroport Chicago’s O’Hare (comme en 2016). Près de la gare Rosemont CTA (Ligne Bleue).

Avion: Chicago O’Hare (ORD). Il y a une navette gratuite à partir de l’hôtel.

Garderie: Disponible pour les enfants de plus d’un an moyennant un don. Demandez-le avant lundi le 23 mars.

Accessibilité: Traduction en espagnol disponible pour les plénières et certains ateliers. Veuillez contacter conference@labornotes.org si vous avez besoin de traductions vers une autre langue.

L’hôtel est accessible aux chaises roulantes. Veuillez contacter conference@labornotes.org avec de requêtes ou questions d’accessibilité.

Seuls des remboursements partiels seront faits après le 23 mars.

Pour plus d’informations, appelez le 718-284-4144 ou écrivez à conference@labornotes.org.

Nous serons là!

« Nous avons organisé notre syndicat à Lipton Tea il y a un an et venons de gagner notre premier contrat. Je suis excitée de participer à ma première Conférence Labor Notes et de parler avec d’autres travailleuses pour voir comment elles font face au patronat. Labor Notes est un lieu où les activistes viennent apprendre comment rendre nos syndicats plus forts. »

Anita Anderson, United Food and Commercial Workers Local 400, Suffolk, Virginia

 

« Labor Notes nous montre que notre lutte n’est pas solitaire. J’ai rencontré des travailleuses de partout alentour du globe faisant face aux mêmes situations que nous vivons chez UPS. En passant de faire face à la sous-traitance et à l’automatisation jusqu’à monter un réseau d’activistes sur un lieu de travail et organiser une campagne de contrats, on apprend à combattre les situations difficiles. Après chaque conférence, je reviens plein d’énergie et mieux éduqué. »

Nick Perry, Teamsters Local 413, Columbus, Ohio

 

“Nous voir toutes ensemble à la dernière conférence Labor Notes et se ralliant à la même cause m’a fait réaliser que c’est une lutte qui vaut la peine d’être continuée. J’ai été particulièrement émue quand j’ai entendu la lutte des travailleuses du bleuet de Driscoll, puisque je disais à mes étudiantes de les boycotter. Faire partie de ça a solidifié ma décision de prendre plus de place dans la structure de mon syndicat en prenant un plus grand rôle.”

Gloria Martinez, United Teachers Los Angeles, California